L’hypnoanalgésie, ça marche ?

L’hypnoanalgésie est de plus en plus utilisée pour le confort des patients dans les actes bénins, notamment en dentisterie et en esthétique, mais également de plus en plus en chirurgie.

Pourquoi l’hypnoanalgésie et l’hypnosédation ?

Avant de s’intéresser à l’hypnoanalgésie et à l’hypnosédation, rappelons que les études scientifiques prouvent désormais que l’hypnose provoque des changements neurophysiologiques, émotionnels et cognitifs. Elle peut donc agir sur la perception de la douleur.

Hypnoanalgésie avec un hypnothérapeute

Bénéfices de l’hypnoanalgésie

  • Le patient est plus détendu et disponible physiologiquement
  • Meilleure intégration de l’intervention (circulation sanguine, cicatrisation…)
  • Meilleure récupération physique et mentale

Hypnose en préopératoire et durant l’intervention

L’hypnose peut agir directement sur la perception de la douleur et sur la façon dont elle est intellectualisée. L’hypnose gère également l’émotionnel du patient en anticipant le stress et les appréhensions. Un hypnothérapeute accompagne le patient à la fois physiquement et psychologiquement.

Il existe deux pratiques dans le cadre d’une anesthésie. La première se pratique avant l’intervention en préparation, la seconde durant l’acte chirurgical, en alternative à l’anesthésie classique. Les deux pratiques peuvent être utilisées ensemble ou séparément.

Champ d’action de l’hypnosédation

closedTab

Accompagnement préopératoire

L’hypnose accompagne à la préparation d’une opération. L’hypnothérapeute peut gérer une douleur aiguë ou chronique et calmer les craintes de l’acte chirurgical. Il peut également préparer le corps à recevoir l’acte et faciliter la récupération. Une à deux séances préopératoires suffisent.

Dans le cadre d’une prise en charge par hypnose pour l’acte en lui-même, les séances préopératoires permettront au cerveau de s’entraîner à suivre une méthodologie analgésiante, afin de la reproduire facilement le jour J.

Anesthésie locale sous hypnose

L’hypnose en chirurgie est souvent utilisée en complément d’une anesthésie locale, en dentisterie ou en esthétique. L’hypnothérapeute effectue l’induction hypnotique avant le début de l’acte chirurgical. Il est aux cotés du patient pour vérifier son état d’hypnose et l’approfondir si besoin durant toute l’intervention. Il intègre totalement l’acte chirurgical à sa séance afin d’endormir les ressentis corporels. Il dissocie le sujet pour diminuer les sensations.

Dans le cadre d’une anesthésie locale, il convient de prévoir 2 séances préopératoires en cabinet, ainsi qu’une séance postopératoire (facultative, mais recommandée) pour optimiser la récupération.

Hypnose en postopératoire

Une séance d’hypnose postopératoire a lieu entre 1 jour et 1 semaine après l’intervention. Elle permet d’évacuer d’éventuelles traces de stress, de résidus d’anesthésiant local et surtout permettre une réparation physique optimum. Cette séance est efficace peu importe l’opération, qu’elle se soit déroulée sous hypnose ou non.

Anesthésie générale

L’hypnose pour des anesthésies générales n’est pas encore répandue en France.

Découvrez des témoignages sur l’hypnose

Bonjour, un grand merci à vous. Grâce à vous, j’ai réussi à arrêter de fumer en une seule séance après des dizaines d’années d’addiction. Votre méthode est tout simplement magique. Je ne vous remercierai jamais assez.

Rita

Bonjour, cela fait un mois depuis la séance et j’ai perdu 11 cm (je dis bien onze !) autour de la taille et 3 ou 4 de moins aux hanches. Comme vous pouvez l’imaginer, je suis ravie !

Moira

Bonjour, juste pour vous dire que cet état de bien-être ne m’a pas quitté depuis la séance de mercredi et surtout le stress s’éloigne de moi. Que ça fait du bien ! Merci, à dans un mois. Bonne journée.

Marie